Marché privé

Origines des données et précautions d’usage

Les valeurs fournies ici reflètent des tendances destinées à mieux connaitre les orientations du marché foncier. Elles ne peuvent servir de base de référence dans le cadre d'une transaction foncière.

L'ADRAF est informée par les études notariales des déclarations d'intention d'aliéner (DIA) de terrains privés à vocation agricole, pastorale ou forestière situés sur le territoire de la Nouvelle-Calédonie, en vertu de son droit de préemption (article 40 de la loi n°90-1247 du 29 décembre 1990).

La majorité des déclarations d'intention de vente se concluent par des ventes effectives. Le nombre de DIA, les superficies concernées et les prix demandés donnent donc une bonne indication de l'évolution du marché foncier rural.

Les données présentées ici concernent portent sur les terrains privés de plus de 5 hectares ayant fait l'objet de déclarations d'intention d’aliéner.

D'une parcelle à l'autre, les prix de vente à l'hectare sont variables et fonctions de la nature des terrains, de leur superficie, de l'usage qui peut en être fait par l'acquéreur. Ils dépendent également en grande partie de la négociation entre vendeurs et acquéreurs, faisant de chaque vente un cas unique. Les valeurs extrêmes atypiques ou non représentatives ont été soustraites du traitement statistique.

  • Droit de préemption (ou droit de préférence) : c'est un droit légal ou contractuel accordé à certaines personnes privées ou publiques d'acquérir un bien par priorité à toute autre personne, lorsque le propriétaire manifeste sa volonté de le vendre.
  • Déclarations d'intention d'aliéner : les aliénations (ou ventes) de biens soumis au droit de préemption doivent être précédées d'une déclaration préalable établie et signée par le notaire chargé de la vente.

Les intentions de vente déclarées à l’ADRAF

Evolution du marché foncier rural

En raison de l’hétérogénéité des données disponibles, notamment concernant les terrains de petites tailles, l’analyse du marché foncier rural ne porte que sur les terrains de 5 hectares et plus.

Evolution des intentions de vente : en nombre

 

(*)Terrains de plus de 5 hectares

Evolution des intentions de vente : en superficie

 

(*)Terrains de plus de 5 hectares

Evolution des prix (1991-2016)

 

Prix moyens et médians par hectare et par année

(*) Terrains de plus de 5 hectares - non bâti - hors Grand Nouméa
Ecrêtage de 10 % des valeurs supérieures et inférieures.


Prix moyens à l’hectare par classes de superficie (*)

(*) Terrains de plus de 5 hectares - non bâti - hors Grand Nouméa
Ecrêtage de 10 % des valeurs supérieures et inférieures.


Evolution de la part des différentes classes de prix (*)


(*) Terrains de plus de 5 hectares

Le marché foncier rural en 2016

Intentions de ventes : Nombre par classe de prix/hectare (*)


(*) Terrains de plus de 5 hectares

Intentions de ventes : Répartition par secteurs géographiques (*)

(*) Terrains de plus de 5 hectares